Hommages à nos inventeurs

Amplificateur magnétique

Sa phobie a toujours été de modifier les objets, peu importe leur nature. Il se souvient même d’avoir déjà acheté une paire de souliers qu’il a ensuite défaite en pièces pour ensuite la remonter à son goût. La plupart du temps, il se contentait de dessiner ces modifications sur papier, mais plus tard, il a commencé à les bricoler directement sur les appareils. Pour payer ses études, il travaillait comme préposé à l’entretien au Stade olympique et au Biodôme. C’était plus fort que lui, il modifiait autant le moteur que le design des appareils d’entretien comme les balayeuses électriques, les polisseuses, balais, etc. Guillaume a toujours été attiré pas l’astronomie et les phénomènes physiques. Il se considère d’ailleurs lui-même comme un astrophysicien. Il a lu à peu tout sur les grands scientifiques tels que Einstein, Tesla, Hubble, etc. À l’âge de 22 ans, il s’est inscrit en électronique industrielle, option électro dynamique, instrumentation et contrôle. C’est à cette époque qu’il a commencé à noter plus sérieusement ses idées d’inventions. Mais Guillaume est un gars d’action et d’expériences et il commençait à trouver le temps long à un point tel qu’il songeait sérieusement à abandonner ses études. Par hasard en cherchant une information sur internet, il est tombé sur un groupe de passionné qui avait créé une génératrice d’énergie propre. Il était passionné par ce domaine et c’est à ce moment cette période de sa vie qu’il a décidé qu’il allait un jour mettre à profit ses connaissances pour créer son propre amplificateur magnétique. Il avait déjà une bonne idée du fonctionnement de son invention, mais avant de commencer à y investir du temps et de l’argent, il a fait une sérieuse recherche de brevets antérieurs sur internet. Bizarrement, la seule machine qui utilisait le même principe que lui datait de 1920. Il savait cependant que l’évolution de la technologie lui permettrait aujourd’hui d’aller beaucoup plus loin. Et c’est bien ce qu’il a fait en développant un amplificateur magnétique qui génère une puissance de sortie supérieure à la puissance d’entrée en utilisant le magnétisme des aimants, des électroaimants. Il a déjà obtenu son brevet aux États-Unis et est en instance de brevets au Canada. Guillaume a fondé sa propre entreprise et a loué une ancienne chambre forte située dans un local du Plateau Mont-Royal pour y installer son prototype. Il s’affaire actuellement à y installer un banc d’essais géants et un laboratoire pour continuer ses recherches dans ce domaine. Plusieurs autres inventions lui trottent dans la tête, mais, comme c’est souvent le cas, le manque d’argent et de temps l’empêche de s’y attaquer.